Artifices

by SAGEFEMMES

supported by
Maison Planàterre
Maison Planàterre thumbnail
Maison Planàterre Des paroles qui porte un sens, des sons qui fraternisent, qui enjolivent le sens des mots, belle et bonne musique québéco-prog-rock.. Voilà un album que j'ai pris le temps d'apprécier, de découvrir.

À l'écoute du Titre "Rouge Mercure", la force des sons m'a percuté, m'a figé dans mon siège. Que c'é bon de la musique quand c'est bien fait et bien joué!

Un bémol, mais où ont-ils été chercher un tel nom pour un groupe de rock québécois? Sur google vous obtenez tout sauf un groupe de musique. Favorite track: Rouge Mercure.
/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      $9.99 CAD  or more

     

1.
2.
04:01
3.
03:30
4.
04:29
5.
6.
7.
8.
9.
04:40
10.
11.
12.

credits

released May 29, 2012

R. Cournoyer (Mélodie)
A. Beaudoin (Rythme)
Illustration: Myk

tags

license

all rights reserved

about

SAGEFEMMES Québec

SAGEFEMMES

Roger Cournoyer - Voix/Guitare
Andrew Beaudoin - Batterie
Keven Cloutier - Guitare
Étienne Lebrun - Basse

contact / help

Contact SAGEFEMMES

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: Au Seuil De L'Aurore
Cruel est le ciel
Sous ce verre de gris
Les oiseaux grimacent
Les écureuils se pètent la face

Et je patiente encore
Mais je n’attends plus l’aurore
Le vent l’a soufflé trop loin
Je n’ai même plus espoir qu’il revienne

Si vous connaissez la réponse
Ne soyez pas trop bavard
L’avare n’est jamais bien loin
Lorsqu’il s’agit de faire taire

Plein les mains
Plein les poches
Plein la panse
Je ne veux plus y penser

Et je patiente encore
Mais je n’attends plus l’aurore
Le vent l’a soufflé trop loin
Je n’ai même plus espoir qu’il revienne

Je vous laisse deviner la suite
Plus rien ne signifie quoique ce soit
Mis à part ce qui vous est propre
Qu’importe si vous êtes sales

Votre seul envi
Votre seul ennemi
Le besoin de devenir
Ce que ne nous ne sommes pas

Je pourrais patienter encore
Mais je ne veux plus attendre l’aurore
Le vent l’a soufflé trop loin
Le vent l’a soufflé trop loin
Track Name: La Tempête
Seul, sous ce point lumineux
Ce fragment de vérité
Encré de mots
Alourdi du fardeau de mes pensées

Ce soir, je dérive
Dans un flots d’idées
Le phare s’est éteint
Je m’y suis réfugié

Sous la lueur du soleil de mes nuits
Dans la psychose de la tempête
À travers les silences
Qui ne cesse de me faire parler

À contre-courant
Envers tout ce qui va à sens unique
Des illusions de progressions
D’accessibilité et de liberté

L’impression d’être con
Spéculer sans scrupule
Tout savoir et n’en savoir rien tout
Qu’en est-il de vivre et de laisser vivre

Tout va si vite je n’ai pas le temps
Je n’ai plus le temps
Je m’évade, je m’enfuis
Je saute et oublie ma folie

Je me suis laissé emporté
Ce tourbillon me rends fou
Track Name: Soubresaut
Réveil d’un coma
La vie t’a donné un sacré choc
Pour te ramener les pieds sur terre
Pour te heurter à l’évidence

Te faire prendre conscience
Que toute cette vie
Ne reviendra jamais
Il est temps de partir

Loin de toutes ces craintes
De toute cette indifférence
De toutes ces promesses
Qui jamais ne se tiendront

Trop de souvenir terne et sans émotion
Quand au fond de soi c’est la mort sans la moindre expression
À contre-courant sans la moindre idée, sans la moindre réponse
Avec la plus grande incertitude, arrête d’y penser

À toutes ces craintes
À toute cette indifférence
À toutes ces promesses
Qui jamais ne se tiendront

Il est temps de partir…
Track Name: Le Pari
Tout miser
Et tromper sa conscience
La tactique de l’arrogance
Ne laisse aucune chance

Parier tout
Jouer son integrité
Mettre aux enchères votre être
Pour bien paraître

On vous a séduit
Moulé afin de plaire
Aux regards les plus sombres
Aux victimes des décombres

Les enjeux augmentent
La dette s’intensifie
La partie ne tient plus la cadence
Et bientôt toute cette vie en décadence

On vous a séduit
Moulé afin de plaire
Aux regards les plus sombres
Aux victimes des décombres

La déconscience morale
Le valet de l’inhumain contemporain
Maître du vice et de la ruse a fait de vous
Votre propre ennemi, votre propre ennemi

On vous a séduit
Moulé afin de plaire
Aux regards les plus sombres
Aux victimes des décombres
Track Name: Éphémère Insipide
Les images défilent
Certaines dénoncent des scandales
D'autres me vendent
Me créent des besoins

Je crie, je t'écris
Vide et rempli de sens
Ma tasse d'idée
Pour mieux comprendre

L'intérêt de l'homme
À consommer
Pour se consumer

Je n'arrive plus à fermer les yeux
Les images me possèdent
M'incitent à rester devant elle plus longtemps
Elles ont tellement à m'apprendre, tellement à me prendre

Je veux, j’ai besoin
De m’informer, de m’actualiser
Je veux, j’ai besoin
De rien…

Enchaîné à la chaîne télévisée
Ankylosé par le poids des médias
Paralysé dans l'immédiat...
Track Name: La Dissidence
Réfléchir et non fléchir
Devant l’indiscrétion
L’hégémonie de l’impudence
Voir à ne plus savoir pourquoi

Penser pour ne plus dépenser
Pour une poignée de bonbon
L’empire du désir
Posséder à ne plus se posséder

Mais puisque trop ne fait qu’à sa tête
Que pas assez n’ose plus s’écouter
Indécis n’est toujours pas décidé
À jamais incertain...

Là où les ouvertures révèlent des failles
Les pièges de l’esprit mènent à l’évidence
Les où les failles révèlent des ouvertures
L’ouverture d’esprit mène à la dissidence
Track Name: Les Horloges de Glace
Le temps est si froid
Sous ce soleil de givre
Face aux aiguilles détraquées
De ces horloges de glace

Tant de silence
Et peu de mots
Derrière les pensées
De ces visages de glace

Briser la glace
Et mettre les pendules à l’heure
Des idées folles et trop peu d’acteurs
Pour jouer la comédie et pendre le drame

Et même si une vie entière
Ils se poursuivront
Et même si ils trottent sans cesse
Et tournent en rond

Oui même si une vie entière
Ils se poursuivront
Oui même si ils trottent sans cesse
Et tournent en rond

Des idées folles et trop peu d’acteurs…
Track Name: Train d'Insomnie
Les yeux grands ouverts
Je n’ai plus sommeil
Je ne peux plus dormir
Je dois m’en aller

Le corps amorti
Le cœur dans le vide
J’appréhende le pire
Et pourtant…

La vie m’a été
Noble serviteur
Et je doute encore qu’elle puisse
Me sauver de moi-même

Si seulement
Je pouvais te faire confiance
Et faire un pas devant
Sans revenir derrière

Je n’aurais pas les mains liées à cette rampe
Qui ne cesse de descendre et descendre
Pour me mener dans les bas-fonds soucis
Le néant fait beaucoup trop de victime

La vie m’a été
Noble serviteur
Et je doute encore qu’elle puisse
Me sauver de moi-même

La vie m’a été
Noble serviteur
Et je doute encore qu’elle puisse
Me sauver de moi-même
Track Name: Roaming Road
Why am I staying
Here so long
Why can’t I leave
All behind

It seems like I spend
Too much time
On what is wrong

All I want
All I need
Are the missing pieces
To find peace of mind

What I spoke
What I wrote
Is the fuel of my soul
The essence of my being

When there is no way
I am gone

In my distant thoughts

Where I am staying
Much too long

Where I’m spending
Too much time

On what is wrong

All I want
All I need
Are the missing pieces
To find peace of mind

What I spoke
What I wrote
Is not enough for you to hear me


If so then I’m leaving
On the roaming road
The one that leads me far away
From all that holds me back
That holds me down here
From all I want
From all I need
Sure it drives me mad
To know nothing is what we are
Until we are freed from the weight
Human condition is
Track Name: Rouge Mercure
Le mercure infiltre mes neurones,
Le jour est rouge et le flux destructeur
Brûler vive la rage mise à feu
Par l’ascension des inconscients

Incendier ma raison
Et mettre à mort la névrose
Pour mieux me sentir, mieux dormir
Pour enfin m’enflammer

M’inhumer d’espoir dans le désespoir
Pour faire souffrir de rire
Le bourreau de mes mémoires
Mortes pour exécuter le sourire

Incendier ma raison
Et mettre à mort la névrose
Pour mieux me sentir, mieux dormir
Pour enfin m’enflammer

Et t’oublier…

Qu’arrive la fin
Pour achever l’ennui
Et détruire les ruines
D’une vie inanimée
Track Name: La Marche À Suivre
Le temps laisse sa marque
Plus rapidement
Sur ce qui vieilli
Prématurément

Immobile face au mouvement
Le temps continue sa marche
Au travers de notre course
Obnubiler par l’avoir

Pour ne plus être et se divertir
Pour ne plus s’ennuyer
Maîtriser le futur
L’esclave de tous nos désirs

Courir à sa perte
L’essentiel m’échappe